L'Essentiel 2021-2022 de la Coalition Education

La Coalition Éducation publie son Essentiel 2021-2022. Ce rapport retrace les principaux résultats obtenus et la mobilisation sans faille menée ensemble en faveur du droit à l'éducation sur les années 2021 et 2022. Il donne la parôle aux membres et aux partenaires de la Coalition Éducation, qui sont au coeur de nos engagements. 

«1,6% : c’est le montant de l’aide humanitaire consacrée par la France à l’éducation en 2021. Ce chiffre, qui a fortement chuté (6,5% en 2020), est difficile à comprendre face à l’ampleur des besoins. En effet, le contexte international - de plus en plus dur au cours des deux dernières années en raison de la pandémie de COVID-19, des poussées migratoires,de la montée des extrêmes et des crises multiples (conflit en Ukraine, catastrophes climatiques, etc.)-, a affecté l’éducation de 222 millions d’enfants et d’adolescent·e·s, soit 3 fois plus qu’en 2016 (75 millions). Si certains progrès ont été réalisés par l’Etat français, qui a augmenté son aide bilatérale à l’éducation de 17,5% au cours du premier quinquennat d’Emmanuel Macron, le financement de l’éducation reste largement à la traîne en comparaison des autres pays donateurs. L’éducation de base notamment ne représente que 21,8% de l’Aide Publique au Développement (APD) dédiée à l’éducation en Afrique subsaharienne alors qu’il s’agit d’un enjeu capital pour le développement de ces Etats. Face à cette situation, la Coalition Éducation a poursuivi son travail, en proposant des analyses au travers de l’Observatoire de l’Aide Française à l’éducation dans les pays en développement, en élaborant des temps de sensibilisation et de plaidoyer (atelier d’échanges avec les parlementaires français sur la politique de coopération éducative de la France) et en produisant des recommandations à l’endroit des pouvoirs publics français, dont certains ont été intégrés, notamment dans la Loi de programmation relative au Développement Solidaire et à la Lutte contre les Inégalités mondiales (LOP-DSLIM). Début 2022, la Coalition Éducation a entamé un processus interne de réflexion et d’élaboration d’une stratégie de moyen terme, qui doit lui permettre d’affiner son plaidoyer et d’augmenter son impact. Consciente que la qualité de son action dépend également de la connaissance des réalités des pays en voie de développement pour lesquels elle s’investit, elle doit renforcer ses partenariats avec les acteurs de ces pays. Enfin, après une croissance rapide du nombre de ses membres ces dernières années, il est aujourd’hui temps de consolider leur appropriation des enjeux de la Coalition et de travailler à une adhésion toujours plus forte au projet collectif de la Coalition. Ce rapport retrace les activités menées et les résultats obtenus par la Coalition Éducation en 2021 et début 2022, qui sont le fruit de l’engagement de ses 23 organisations membres et de son équipe salariée.» 

Sonia Vinolas, Coordinatrice du Territoire France-Europe, Action Education (cheffe de file de la Coalition Éducation)